Les points essentiels pour adopter malin

C’est décidé, vous allez adopter un chien japonais. De tempérament affectueux, fidèle, vif et resplendissant la joie de vivre, il sera le compagnon idéal de toute la tribu. Mais voilà, on n’adopte pas un chien aussi chaleureux soit-il comme on « adopte un mec ». Blague à part, adopter un chien japonais ne se résume pas à se rendre chez un éleveur, une animalerie spécialisée puis de le chérir par la suite, une fois arrivé chez vous. Et pour cause, il faut prévoir le budget, peser les avantages, mais aussi les inconvénients d’adopter un chien avant de s’engager. Considéré comme le meilleur ami de l’homme, il le sera si toutes les attentions et les conditions sont réunies pour en faire un chien heureux et en bonne santé.

Souscrire une mutuelle pour chien

Parce qu’en tant que propriétaire d’un chien japonais vous avez le devoir de lui offrir tous les soins médicaux dont il a besoin et que les frais vétérinaires peuvent devenir onéreux, il est alors judicieux de souscrire une assurance mutuelle SantéVet. Cette assurance mutuelle spéciale chien vous permettra alors de bénéficier d’un remboursement partiel ou total des frais de soins en cas d’accident, d’intervention chirurgicale ou de maladie notamment. En fait, c’est à l’image de la mutuelle santé pour tous les membres de la famille finalement. En effet, il existe différentes formules et le prix dépend du niveau de prise en charge. Dans tous les cas, comme le chien fait partie intégrante de la famille, il se doit lui aussi d’être correctement couvert.

Aller chez le vétérinaire

À l’image des soins portés sur vos enfants, le chien demande lui aussi de bénéficier de tous les soins pour être et demeurer en bonne santé le plus longtemps possible. Il convient donc de se rendre chez le vétérinaire dès que vous aurez adopté un chien. La première visite est essentielle, voire indispensable. En effet, outre le fait de l’examiner en détail, le vétérinaire sera à même de vous prodiguer de bons conseils quant à son alimentation, concernant les éventuelles pathologies dont sa race souffre le plus mais aussi, vous donner des astuces en matière d’éducation canine, de santé et d’hygiène. 

Déclarer votre chien auprès de votre assurance

La vie d’un chien est bien loin d’être un long fleuve tranquille. Il est donc important d’informer votre assureur – via courrier ou mél. par exemple, selon le mode de correspondance – que vous avez adopté un chien. Cette déclaration vous permet alors d’être couvert en cas de problème par une assurance de responsabilité civile s’il venait à occasionner des dommages sur un tiers par exemple. À plus forte raison, que cette adhésion ne modifie que peu le coût de l’assurance responsabilité civile déjà contractée.

Se poser les bonnes questions

« Suis-je prêt(e) à avoir un chien pendant les vingt prochaines années ? Mon mode de vie me permettra-t-il de lui accorder assez de temps pour les ballades, lui faire preuve d’affection ? Mon logement est-il adapté à ses besoins ? Suis-je disposé(e) à débourser de l’argent pour le nourrir, mais aussi régulièrement pour aller chez le vétérinaire ? Vais-je supporter de retrouver quotidiennement des poils de partout ? » Autant de questions qu’il convient d’aborder en famille pour que la cohabitation soit optimale pour tous. Bien entendu, il est important de prendre le temps nécessaire à la réflexion et de se demander notamment pourquoi vous voulez réellement adopter un chien.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.