Chien Spitz japonais

L’histoire du chien spitz japonais

 

Le chien spitz japonais fait l’objet de plusieurs théories quant à son origine. Certains rapportent qu’il est issu d’une lointaine race de chien des tourbières qui vivait dans les régions suisses et finlandaises, à 6 000 ans avant notre ère, avant d’entrer au Japon.

D’autres soutiennent que la race vient du samoyède, une race de chien originaire de la Russie.

Les versions officielles citent plutôt que le spitz japonais a fait son apparition vers les années 1920 à 1930. En effet, les spécialistes s’accordent sur le fait que cette race de chien nippon tire son origine du spitz allemand. Ce dernier fut importé au Japon vers 1920, et présenté pour la première fois à une exposition à Tokyo en 1921. D’autres races de spitz furent introduites, notamment celles provenant du Canada, d’Australie, de la Chine et des Etats-Unis. En 1948, l’association canine japonaise décide d’établir un standard unifié de la race, fruit du croisement entre toutes les races importées.

chien-spitz-japonais

 Chien Spitz japonais

Caractéristiques du chien spitz japonais

 

Le standard établi caractérise le spitz japonais de la manière qui suit. Le crâne est d’un volume modéré, bombé et large. Un peu obliques, les yeux sont de couleur foncée. Orientées vers l’avant, les oreilles sont petites, droites, de forme triangulaire et de taille équilibrée. L’ensemble de la tête rappelle celle d’un renard polaire. Le museau pointu est associé à une truffe petite et ronde, ainsi qu’à des lèvres bien serrées. Le cou, modérément long, est composé de muscles assez développés.

La taille générale du spitz japonais ne l’empêche pas d’avoir une constitution robuste. Avec un rapport garrot et longueur de tronc tout à fait harmonieux, il est bien proportionné dans son ensemble. La région lombaire et la poitrine sont larges, dominant un ventre bien relevé. Quant à la queue, elle est assez longue, attachée haut et portée sur le dos. Question taille, les mâles sont légèrement plus grands que les femelles.

Le spitz japonais est enveloppé d’une robe blanc pure, composée d’un poil droit et écarté, et d’un sous-poil doux et dense. Le poil de la queue est long et abondant. La robe des mâles est caractérisée par une fourrure plus dense et plus gonflée que celle des femelles. A la différence du spitz allemand et des autres races de spitz, le spitz japonais se décline avec une fourrure exclusivement en blanc, unique couleur établie par l’association canine japonaise.

Caractère du Spitz japonais

 

Joyeux et affectueux, le spitz japonais entretient une relation ambiante avec les membres de la famille. C’est un bon chien de compagnie, car il aime les contacts humains et souhaite être traité comme un membre de la famille. Avec un tempérament joueur, le chiot spitz japonais est disposé au contact avec les enfants. Par contre, il montre de la méfiance envers les étrangers qui ne lui ont pas été formellement présentés, mais ne manifeste aucun comportement agressif. Contrairement à toutes les autres races de spitz, il aboie peu, et ne tolère pas les hommes ou chiens bruyants.

Il aboie généralement pour avertir l’arrivée d’un étranger. En outre, il est actif, gai, loyal, éveillé et intelligent, ce qui le rend plutôt indépendant et peu obéissant. Il s’adapte très bien dans une vie à la maison et n’a pas besoin de beaucoup d’exercice, bien que des sorties quotidiennes sont nécessaires. En effet, s’il s’ennuie, il peut adopter un comportement agité. Bien qu’il supporte bien le climat froid, le spitz préfère plutôt une vie à l’intérieur d’une maison. Si vous élevez d’autres animaux que le chiot spitz japonais, ce dernier doit être familiarisé avec les autres animaux de la maison dès le plus jeune âge. En outre, le spitz japonais est de nature dominante, et peut rapidement avoir le dessus sur les autres chiens élevés dans la même maison que lui.

Avec une alimentation équilibrée et un suivi sanitaire régulier, le chien spitz japonais peut vivre de 12 à 16 ans. Il nécessite peu d’entretien et de soins, et son pelage ne diffuse pas d’odeur. En raison de la texture du pelage, aucune saleté ne s’y accroche, et vous pouvez y appliquer un brossage régulier. Bien qu’il aime jouer dans la saleté, le spitz japonais adore la propreté et pratique une toilette régulière pour veiller à la blancheur de son pelage. Il mue une fois par an pendant 10 jours, et les poils morts peuvent être retirés au peigne. En outre, deux bains annuels lui conviennent parfaitement.

Click Here to Leave a Comment Below 0 commentaires

Leave a Reply:

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.